Avertir le modérateur

mardi, 28 décembre 2010

la colère Tunisienne vu par la presse algérienne

laPresseAlgerienne_04.jpg

Des journaux algériens se sont portés volontaires  pour décrire les manifestations populaires spontanées que connaît la Tunisie depuis 10 jours, pour la presse algérienne ce qui se passe est un événement exceptionnel pour la Tunisie, où des millions d'Algériens migrent chaque été pour passer les vacances.

Depuis le début des émeutes à Sidi Bouzid, qui a vu l'incident d'une tentative de suicide, de Mohammed Bouazizi des journaux se sont intéressés  comme «elwatan» ,«shorouk» ou «alkhabar», ils se sont réjouis de cette  "révolution populaire" menée par les citoyens de tous âges.

 


En même temps des émeutes tunisiennes ,d'autres se sont déclenchés en Algérie, les journaux ont tenu à montrer la différence avec la voisine Tunisie en disant que «l'Algérie est habituée à des mouvements de protestation  elle est même devenue une scène normale par rapport à Tunis où les autorités tunisienne font face à cette nouvelle vague de protestations ce qui représente un véritable défi pour le gouvernement tunisien. "

Le journal elwatan a décrit sous un titre intéressant "les protestations secouent la Tunisie" il a indiqué que le chômage, la vie chère et le sentiment de marginalisation sont la cause de cette colère inédite" alkhabar le quotidien le plus lu en Algérie, à indiquer que les forces de sécurité tunisienne ont mis un mur de sécurité entre les touristes et les manifestants dans la cour de Mohammed Ali pour empêcher les touristes de voir cette façade cachée de la Tunisie.

dans le même contexte le journal a précisé que Depuis ce matin l'atmosphère n’était pas normale au cœur de la capitale tunisienne, plus particulièrement dans l'arc ,la place  était diviser en deux scènes contradictoires, la première scène de plusieurs dizaines de touristes qui occupent les salles de thé et visitent la (vieille ville) arabes et vivent un temps agréable, tandis que le deuxième paysage ou des centaines de Tunisiens qui avaient accès à la cour de Mohammed Ali, où le siège de l'Union Tunisienne pour l'emploi . La police tunisienne avec des bâtons et des boucliers de verre, afin de ne pas laisser les touristes de voir les manifestants, afin de ne pas ébranler l'image de la Tunisie "

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu