Avertir le modérateur

mardi, 28 décembre 2010

la vraie identité de Mohamed Abdelaziz

Alors que Mohamed Abdelaziz le chef du Polisario et président de sa RASD, marié à Khadija Bent Hamdi, la propre fille du président du conseil municipal de Tindouf et son représentant au sein du parlement algérien, a choisi d’être Algérien, sa famille installée à Kasba Tadla tient avant tout à sa marocanité.


Que le père du chef du Polisario et sa RASD, Mohamed Abdelaziz soit un concitoyen de la région de Tadla, qu’il ait élu domicile dans la cité de Kasba Tadla située à moins de 30 kilomètres de Béni-Mellal, que l’un de ses fils, le frère cadet du président de la république chimérique ait choisi de s’installer pendant de longues années à Béni-Mellal avant de solliciter sa mutation à Casablanca où il poursuit sa spécialisation en chirurgie, est loin d’être un secret de polichinelle pour tous les Tadlaouis qui sont généralement fiers que ce citoyen ait choisi leur ville et leur région pour s’y installer définitivement. 

Le frère cadet, le Docteur Reguibi, formé à Béni -Mellal, est chirurgien à Casablanca 

Au centre hospitalier régional de Béni-Mellal , il n’y a presque pas de médecins et d’infirmiers qui ne savent pas que le Docteur Reguibi est le propre frère de celui qui a choisi d’être l’ennemi déclaré du Maroc. Le surveillant général par exemple, n’a pas attendu que nous lui déclinons nos cartes de journaliste pour avouer que “cela fait une bonne dizaine d’années qu’il vit parmi nous. 

Réservé mais d’une grande gentillesse , le docteur Reguibi a fait ses études et sa formation universitaire parmi nous. Il a tissé des amitiés avec les citoyens marocains de tous les horizons et surtout il a eu le tact de conserver ces amitiés en adoptant une grande réserve à l’égard de tout le monde ". Un autre cadre du ministère de la santé affirme qu’ "il parle peu et qu’il évite soigneusement d’évoquer les sujets d’ordre politique " et d’enchaîner : "s’il était encore là, il aurait pu vous demander de lui épargner cette corvée que sont les déclarations à la presse. 

De toutes les manières, s’il n’aimait pas le Maroc et s’il ne le considérait pas comme étant son pays il aurait facilement pu partir ailleurs ". Tout Beni-Mellal a connu ou au moins entendu parler du Docteur Reguibi , le frère cadet de Mohamed Abdelaziz et surtout le sympathique jeune étudiant en médecine qui a fait l’essentiel de sa carrière dans cette ville. 

Nombre d’entre eux connaissent l’appartement qu’il habitait à l’internat du CHU de Béni-Mellal , d’autres l’ont accompagné plusieurs fois en taxi lorsqu’il se rendait le week-end à Kasba Tadla . Là où son père a choisi de s’installer définitivement juste après sa retraite des Forces Armées Royales où il a exercé depuis un demi-siècle. 

Retraité des FAR, un bon père tranquille à Kasba Tadla 

A Kasba Tadla, le père de Mohamed Abdelaziz est une personnalité connue de tout le monde dans cette petite forteresse édifiée au 17ème siècle par le Roi Alaouite unificateur Moulay Ismaël qui a réussi à en faire un point de passage obligé entre les deux grandes villes impériales que sont Fès et Marrakech. “Il passe l’essentiel de son temps entre Kasba Tadla où il a élu domicile depuis sa retraite et la ville de Laâyoune où il a pris l’habitude de rendre visite à sa famille et ses nombreux proches " nous raconte ce vieux militant de l’USFP Mohamed El Kalaây, l’ancien président du conseil municipal et actuel député de la ville à la chambre des représentants. 

Pour lui le père du chef du Polisario n’est rien d’autre qu’un bon père tranquille qui vit paisiblement à Kasba Tadla . “C’est un homme d’une extrême gentillesse, réservé certes et se refusant à tout débat politique mais on comprend dès qu’on l’aborde qu’il est partagé entre l’amour de son fils et celui de sa patrie. L’important est qu’il est l’ami de tout le monde ici ". 

Le père de Mohamed Abdelaziz habite d’ailleurs dans les logements militaires situés sur le boulevard des FAR à proximité de la principale base d’infanterie de Kasba Tadla. Il est l’ami et le bon voisin de toutes les familles qui y sont installées et dont une partie non négligeable, au moins dix familles, sont des anciens Sahraouis retraités des Forces Armées Royales. Les militaires marocains affectés dans cette ville partagent d’ailleurs le même sentiment que le reste la population. 

Nombre d’entre eux ont combattu au Sahara mais tous sont convaincus que l’heure de la réconciliation a déjà sonné pourvu que les autorités algériennes fassent l’effort de faciliter le retour des séquestrés de Tindouf. 
L’autre frère El Habib Reguibi est avocat à Agadir 

Un autre frère de Mohamed Abdelaziz, en l’occurrence Lahbib Reguibi exerce depuis de longues années son métier d’avocat dans un cabinet à Agadir. Ses collègues sont unanimes à louer ses qualités professionnelles et humaines. Mais ce que tout le monde regrette à Beni Mellal comme à Kasba Tadla et Agadir est lorsque Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu l’occasion de se rendre à Béni Mellal pour décorer le vieux père de Mohamed Abdelaziz du Wissam Alaouite , la presse marocaine et surtout la télévision n’avaient même pas fait état d’un tel événement qui aurait eu un impact sans précédent sur les séquestrés de Tindouf. 

L’autre fils : Mohamed Abdelaziz le Marrakchi algérien 

Reste bien évidemment, le Chef du Polisario et président de la république chimérique RASD Mohamed Abdelaziz. Natif de Marrakech du temps où son père portait l’uniforme des Forces Armées Royales , tous les cadres sahraouis, de l’intérieur , en particulier les ralliés, sont unanimes à considérer qu’il a depuis longtemps choisi son camp : Celui de l’Algérie. 

Il n’a d’ailleurs jamais caché qu’il était dans son vrai pays. En effet Mohamed Abdelaziz est marié à Khadija Bent Hamdi qui n’est autre que la propre fille de Hadj Hamdi, le notable des Réguibat Echarg ( les Réguibat de l’oriental ) dont la capitale est justement le cercle de Tindouf. Il fut, entre autres, président du Conseil municipal de Tindouf et son représentant pendant de longues années au sein du parlement algérien, la fameuse Assemblée Nationale Populaire (ANP). 

Depuis sa proclamation en tant que secrétaire général du Polisario et président de la RASD, Mohamed Abdelaziz, qui a eu trois enfants avec Khadija Bent Hamdi se proclame solennellement de ces Réguibat de l’oriental. C’est ce qui fait dire à plus d’un cadre sahraoui rallié que " tous les Sahraouis séquestrés peuvent un jour rentrer au pays sauf Mohamed Abdelaziz.". 

Leur argument est très simple : " Si l’Etat marocain,- affirment-ils - considère toujours que Tindouf est marocaine , Mohamed Abdelaziz l’est tout naturellement. Si par contre le Maroc considère que Tindouf est en territoire algérien , le Chef du Polisario devrait être considéré comme tel. Quant à Mohamed Abdelaziz Marrakchi, comme l’appelait feu Hassan II, force est de constater qu’il n’a jamais vraiment existé. " 

L’heure est peut-être venue de remettre les pendules à l’heure et Mohamed Abdelaziz tel qu’il est réellement.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu