Avertir le modérateur

samedi, 01 décembre 2012

Tunisie : nouveaux affrontements à Siliana, le président sort de son silence

Pour la quatrième journée consécutive, des affrontements ont eu lieu vendredi à Siliana, à 130 km au sud-ouest de Tunis (Tunisie). Les manifestants réclament toujours le départ du gouverneur de la région et des aides financières. Selon un bilan publié par le ministère de la  , 252 personnes ont été blessées depuis mardi.

En fin de journée, l'armée tunisienne a été déployée dans la ville. Une arrivée saluée par la foule. «Un accord est intervenu entre les  et des responsables de l'armée pour le retrait de la police et la prise en charge (de la sécurité) par les militaires», a affirmé Néjib Sebti, secrétaire général régional de l'UGTT, le principal syndicat tunisien.

Presque deux ans après sa révolution du jasmin, le pays peine à trouver de la stabilité. Pour tenter de calmer le jeu, le  Moncef Marzouki a appelé dans la soirée à la formation d'un gouvernement restreint pour répondre aux attentes des Tunisiens. «Nous n'avons pas une seule Siliana, a-t-il déclaré dans une allocution télévisée, la première depuis le début des troubles. J'ai peur que cela se reproduise dans plusieurs régions et que cela menace l'avenir de la révolution.» Un remaniement ministériel ne peut être décidé que par le Premier ministre, Hamadi Jebali, issu du parti islamiste Ennahda, majoritaire à l'Assemblée nationale constituante. 

Marrakech: le Festival du film ouvre sur une ovation pour Isabelle Huppert

L'actrice française Isabelle Huppert a été vivement applaudie vendredi soir en ouverture de la 12e édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM), dans le sud du Maroc, où un hommage sera tout particulièrement rendu cette année au cinéma indien.

 
 

"Nous sommes heureux d'accueillir Isabelle Huppert, qui a marqué le cinéma français", ont clamé les organisateurs de ce festival avant d'inviter l'artiste à se présenter devant le public marocain, qui l'a vivement applaudie.

"Ma vraie récompense, c'est d'aller à la rencontre du public marocain", a commenté Isabelle Huppert.

La 12e édition du festival (30 novembre-8 décembre), présidée par le réalisateur britannique John Boorman, rendra un hommage particulier au cinéma indien, très populaire au Maroc.

Shah Rukh Khan, la grande star de Bollywood, sera présente samedi soir pour la projection de l'un de ses films sur la célèbre place Jamâa El Fna, inscrite par l'Unesco en 2001 en tant que patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Haut lieu du tourisme marocain, cette place a été le théâtre, le 28 avril 2011, d'un attentat à la bombe qui a fait 17 morts.

En attendant cette projection, des dizaines de personnes se sont rassemblées vendredi soir, sous une pluie battante, devant le Palais des congrès, où se déroulait la cérémonie d'ouverture, pour applaudir les vedettes présentes.

La Canadienne Marie-Josée Croze, l'Américain James Gray, le Marocain Jillali Ferhati ou encore le Français Lambert Wilson composent le jury qui va récompenser l'un des quinze longs métrages en compétition, parmi lesquels Touch of the Light (du Taïwanais Chang Jung-Chi), présenté en ouverture, L'Attentat, un film franco-belge de Ziad Doueiri, Jours de pêche en Patagonie de l'Argentin Carlos Sorin et Comme un lion, du Français Samuel Collardey.

Au Maroc, les films égyptiens et indiens sont les plus regardés, via notamment les nombreuses chaînes satellitaires qui les diffusent en boucle, suivis des films américains.

08:53 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maroc, algerie, marrakech, tourisme maroc, tourisme algerie, film maroc | |  Facebook |

Alger prêt à se retirer du projet de gazoduc vers l'Italie-sce

ROME, 30 novembre (Reuters) - L'Algérie menace de se retirer du projet de gazoduc Galsi, censé acheminer une partie de sa production de gaz naturel vers l'Italie, si Rome participe aux projets concurrents South Stream et Trans Adriatic Pipelines (TAP), ont dit vendredi deux sources officielles italiennes.

"L'Algérie dit qu'elle ne considérera pas les conditions d'investissements comme appropriées si l'Italie soutient South Stream et TAP", a déclaré une des sources, précisant que le président du Conseil italien, Mario Monti, en avait été informé lors de sa visite à Alger le 14 novembre.

Cette information a été confirmée par une deuxième source officielle italienne. Une source industrielle a en revanche imputé à la crise économique le retard du projet, dont le coup d'envoi devait être donné mi-novembre.

D'une capacité de huit milliards de m3, le gazoduc Galsi doit relier l'Algérie à la Toscane via la Sardaigne.

Les actionnaires du projet sont la société algérienne Sonatrach et les groupes italiens Edison, Enel , Hera et Snam.

L'Algérie fournit déjà à l'Italie près de 35% de son gaz naturel importé grâce à un gazoduc qui passe par la Tunisie.

Le pétrolier italien Eni entend de son côté participer au projet de gazoduc South Stream, qui permettra d'alimenter en gaz russe les pays d'Europe occidentale, dont l'Italie, en passant par la mer Noire et les Balkans.

Le projet de gazoduc TAP entre l'Italie, la Grèce et l'Albanie est également à l'étude et une décision définitive devrait être prise d'ici la fin de l'année. (Alberto Sisto, Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu