Avertir le modérateur

jeudi, 23 décembre 2010

Programme de réhabilitation des entreprises publiques

 

 

benmeradi-cn.jpg

[Aps 23/12/10]  ALGER- Un programme de réhabilitation des entreprises publiques, possédant un potentiel et un marché, est à l'examen au niveau du Conseil des participations de l'Etat (CPE), a annoncé jeudi à Alger le ministre de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investissement, Mohamed Benmeradi . "Le gouvernement est en train d'examiner au niveau du Conseil des participations de l'Etat un programme de réhabilitation (des entreprises publiques) qui ont un potentiel et un marché", a-t-il précisé dans une déclaration à l'APS en marge d'une séance plénière du Conseil de la Nation dédiée aux questions orales.
"Nous allons commencer par les entreprises engagées dans le programme quinquennal (2010-2014). Ce sont, essentiellement, des entreprises qui activent dans les secteurs des travaux publics et de l'hydraulique", a-t-il ajouté. Le ministre a souligné, d'autre part, que l'étude visant à relancer le secteur de la mécanique en Algérie est "pratiquement achevée". "Nous avons pratiquement terminé l'étude et beaucoup de décisions ont été prises pour la relance du secteur de l'industrie mécanique".

 

Concernant le développement des autres industries, telles que ''les industries électroniques et manufacturières'', M. Benmeradi a indiqué que "les dossiers sont en cours de maturation et seront proposés au CPE au cours des deux premiers mois de 2011". Il a rappelé, par ailleurs, qu'un programme avait été lancé par le gouvernement, il y a quelques années, pour relancer les entreprises publiques industrielles, affirmant dans ce contexte que le secteur des ciments a été remis sur les rails grâce à une opération de réhabilitation ayant coûté plus de 140 milliards de DA.

 

Le président de l'Assemblée nationale du Koweït réitère le soutien de son pays au projet d'autonomie dans les provinces du sud du Royaume

Koweït, 22/12/10 - Le président de l'Assemblée nationale du Koweït, M. Jassem Mohamed Al Kharafi, a réitéré, mercredi, le soutien de son pays à la proposition d'autonomie dans les provinces du sud du Royaume.

Lors d'une audience avec l'ambassadeur du Maroc au Koweït, M. Mohamed Belaich, le responsable koweitien a affirmé que son pays soutient la proposition marocaine, car elle octroie de larges attributions aux provinces du sud du Royaume et jouit d'une crédibilité auprès de la communauté internationale".

Dans ce cadre, M. Al Kharafi a invité les parties concernées par le conflit du Sahara à entreprendre des négociations de fond, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité pour trouver une "solution politique acceptable" à ce différend qui menace la stabilité et entrave le développement dans la région du Maghreb.

Au cours de cette réunion, l'ambassadeur du Maroc au Koweït a informé son interlocuteur des derniers développements au Sahara marocain, après la tenue du quatrième round des pourparlers informels sur le Sahara à Manhasset (banlieue de New York) sous l'égide de l'ONU.

13:48 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maroc, koweit, sahara, maghreb-ona, maghreb, nchateradio, sahara marocain, occidental | |  Facebook |

Les participants à une conférence à Rabat appellent au renforcement du partenariat euro-marocain

Rabat, 22/12/10- Les participants à une conférence, organisée mercredi à Rabat, sur «Les relations maroco-européennes: Histoire et avenir», ont appelé à renforcer le partenariat euro-marocain.

A l'issue de cette rencontre, organisée sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les intervenants ont estimé qu'il est inconcevable de voir l'Europe sans un partenariat solide avec ses voisins immédiats, dont le Maroc.


Lire la suite

00:46 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maroc, europe, maghreb, maghreb-ona, statut avancé, ue, nchateradio, mohammedvi | |  Facebook |

lundi, 20 décembre 2010

Lancement du 1er centre financier offshore d'Afrique du Nord en Tunisie

Tunis, 20 déc 2010 (TAP) - La banque d'investissement islamique, " Gulf Finance House" (GFH), ayant son siège social à Bahreïn, et le gouvernement tunisien ont lancé au mois d'Octobre 2010, le premier centre financier offshore d'Afrique du Nord, faisant partie du Port Financier de Tunis, un projet de développement multi-usages en front de mer de 3 milliards de dollars US.

Le port financier de Tunis servira de pont entre le bloc commercial européen pesant 15 milliards de dollars US, l'économie dynamique de la Tunisie et les économies nord-africaines et sub-sahariennes, souligne la GFH.

Le projet de port prévoit l'installation d'une population permanente de 110 000 résidents sur 500 hectares et créera 16 000 emplois.

Esam Janahi, PDG de Gulf Finance House, a indiqué : "le port financier de Tunis sera le premier centre de services financiers offshore d'Afrique du Nord. La situation stratégique de la Tunisie en fait l'emplacement naturel pour créer un "hub" pouvant satisfaire la demande accrue de produits et services financiers, créée grâce à la croissance de l'économie tunisienne mais aussi des économies africaines et au flux d'investissement international dans le pays...."

21:19 Publié dans Tunisie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gulf finance house, tunis, tunisie, maghreb-ona, economie | |  Facebook |

Application réussie de l'anesthésie locorégionale échoguidée sur sept patients à Oran

santé algerie.jpg[Aps 13/12/10]   ORAN- Sept patients ont été opérés avec succès à l'Etablissement hospitalier universitaire "1er novembre" d'Oran (EHUO) grâce à l'application de l'anesthésie locorégionale échoguidée, a-t-on appris lundi auprès de Afane Mazour Fatima, professeur membre de l'équipe médicale. Ces interventions ont été pratiquées pour la première fois à l'EHUO dans le cadre des trois journées d'enseignement post-universitaire qui ont permis la formation de plus de 500 praticiens et résidents à la nouvelle pratique d'anesthésie, a précisé cette spécialiste, responsable du service d'anesthésie-réanimation chirurgicale et présidente de la rencontre scientifique.
Cette manifestation a vu la participation d'experts algériens et français qui ont contribué à l'animation des ateliers pédagogiques et offert leur assistance

technique au sein du bloc opératoire où ont été admis les patients, a indiqué Mme Afane Mazour à l'APS. La formation dispensée dans ce contexte a été enrichie par la vidéo-transmission directe du bloc opératoire vers la salle de conférences, a-t-elle fait savoir
en signalant que les sept malades opérés sont des hommes âgés de 18 à 45 ans. Les pathologies dont souffraient ces sujets étaient dues à des luxations
d'épaule et du genou, aux varices et à une lésion de la fistule artério-veineuse pour un cas sous dialyse. En plus de cette séance opératoire réelle, des ateliers sur mannequins ont été également menés pour initier les praticiens à l'anesthésie locorégionale échoguidée (ALR dans le jargon professionnel) qui permet, grâce à l'imagerie (échographe), d'injecter l'agent anesthésique directement dans le nerf ciblé et "d'endormir" cette partie seulement du corps.
Contrairement à la neurostimulation qui consiste à travailler "à l'aveugle" pour repérer le bloc nerveux en escomptant la réaction de la zone soumise à
petit choc électrique, l'ALR est synonyme de "sécurité et confort" pour le malade qui reste éveillé en ne ressentant aucune douleur au cours de l'intervention
chrirugicale ou du fait des séquelles post-opératoires, a expliqué Afane Mazour.
Cette technique, a-t-elle poursuivi, est très indiquée pour la chirurgie des membres inférieurs et supérieurs, notamment en orthopédie où la réussite
de l'opération demeure tributaire d'une rééducation immédiate en raison de la raideur imposée par une prothèse, ce qui peut s'avérer impossible si le patient
a mal.
Insistant sur l'importance du nouveau procédé, la spécialiste a cité l'exemple de la chirurgie d'épaule où l'ALR permet à l'opéré de se relever le
soir-même, alors qu'une anesthésie générale le contraindrait au lit trois journées au moins. L'ALR présente aussi des aspects économiques avantageux sachant qu'elle permet de développer la chirurgie ambulatoire, réduisant ainsi la durée et les coûts d'hospitalisation, a-t-elle dit en rappelant que la réanimation génère les frais les plus élevés en matière de prise en thérapeutique.
Les journées d'enseignement post-universitaire de l'EHU d'Oran et la réussite des premières opérations par anesthésie échoguidée ont également motivé
la direction générale de cet établissement à doter cette structure hospitalière d'un échographe. Cette acquisition donne le ton à la généralisation de l'ALR à l'EHU d'Oran et, selon les voeux de Mme Afane Mazour, à l'ensemble des structures hospitalières du pays.

17:55 Publié dans Algerie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : algerie, oran, maghreb-ona, santé | |  Facebook |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu