Avertir le modérateur

lundi, 27 décembre 2010

L’Espagne soutient toujours le processus des négociations dans le conflit du Sahara.

 

TrinidadJimenez.jpg

Dans une déclaration à la presse espagnole la ministre des affaires étrangères Trinidad Jiménez. L’Espagne soutient toujours le processus des négociations dans le conflit du Sahara.

 

Lire la suite

D’après The Economist l'hebdomadaire britannique:Le Polisario n'aura jamais un état indépendant

(photo: la grande manifestation de Casablanca un rassemblement de plus de deux millions de marocains , une manifestation contre la propagande espagnole et un soutien pour le plan d'autonomie proposé par le Maroc.)

Pendant la journée étouffante, une ambiance tamisée curieusement plane sur la ville endormie de Laayoune. Seulement le soir, après le coucher du soleil sous l'horizon du désert et l'odeur de dérives chameau grillé sur le sandwicheries qui parsèment les grands boulevards, la ville ne viennent à la vie. Pour le Maroc Laayoune est une plaque tournante pour la pêche et des mines de phosphate. Pour le mouvement séparatiste du Polisario, elle est la capitale occupée de ce que devrait être l'autorité République arabe sahraouie démocratique (RASD). Le mouvement rebelle n'a jamais approché de l'exécution de son état, et cela ne sera probablement jamais. Pourtant, l'impasse reste un obstacle à la reprise des bonnes relations entre le Maroc et l'Algérie, qui a longtemps soutenu le Polisario.

Lire la suite

vendredi, 24 décembre 2010

Sahara : les sahraouis de Tindouf victimes du blocage des négociations

 

 

Algerie-Tindouf-Camp-Refugies-1-3.jpg

La déclaration du ministre marocain des affaires étrangères sur les faibles chances de succès des négociations sur le Sahara Occidental à cause du blocage opposé par le Polisario et l’Algérie, trouve tout son sens précisément dans la relation vicieuse qu’entretient Alger avec le mouvement séparatiste. C’est clair, le Polisario ne dispose pas de l’autonomie de décision par rapport à Alger.

 

 

Lire la suite

19:43 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maroc, algerie, maghreb-ona, maghreb, sahara marocain, sahara occidental, sahara, polisario, tindouf | |  Facebook |

jeudi, 23 décembre 2010

Le président de l'Assemblée nationale du Koweït réitère le soutien de son pays au projet d'autonomie dans les provinces du sud du Royaume

Koweït, 22/12/10 - Le président de l'Assemblée nationale du Koweït, M. Jassem Mohamed Al Kharafi, a réitéré, mercredi, le soutien de son pays à la proposition d'autonomie dans les provinces du sud du Royaume.

Lors d'une audience avec l'ambassadeur du Maroc au Koweït, M. Mohamed Belaich, le responsable koweitien a affirmé que son pays soutient la proposition marocaine, car elle octroie de larges attributions aux provinces du sud du Royaume et jouit d'une crédibilité auprès de la communauté internationale".

Dans ce cadre, M. Al Kharafi a invité les parties concernées par le conflit du Sahara à entreprendre des négociations de fond, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité pour trouver une "solution politique acceptable" à ce différend qui menace la stabilité et entrave le développement dans la région du Maghreb.

Au cours de cette réunion, l'ambassadeur du Maroc au Koweït a informé son interlocuteur des derniers développements au Sahara marocain, après la tenue du quatrième round des pourparlers informels sur le Sahara à Manhasset (banlieue de New York) sous l'égide de l'ONU.

13:48 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maroc, koweit, sahara, maghreb-ona, maghreb, nchateradio, sahara marocain, occidental | |  Facebook |

lundi, 20 décembre 2010

Vingt journalistes espagnols ont séjourné à Laâyoune avant, pendant et après le démantèlement du camp de Gdeim Izik (Fassi Fihri)

Bruxelles, 13/12/10- Vingt journalistes espagnols et correspondants d'organes de presse ibérique ont séjourné à Laâyoune avant, pendant et après le démantèlement du campement de Gdeim Izik, a affirmé, lundi soir à Bruxelles, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Taib Fassi Fihri.

 Lors d'une deuxième rencontre avec la presse notamment espagnole, suite à une première conférence sanctionnant les travaux de la 9ème session du Conseil d'association Maroc-UE, M. Fassi Fihri a fourni une liste détaillée des noms de l'ensemble des journalistes et correspondants de la presse ibérique, qui étaient présents avant, durant et après le démantèlement du camp de Gdeim Izik, ainsi que la période précise de leur séjour à Laâyoune.

Interpellé par un journaliste espagnol sur les allégations de la presse ibérique, arguant que le Maroc a interdit l'accès à Laâyoune et au camp de Gdeim Izik, le ministre a indiqué avoir décidé d'organiser une seconde rencontre avec la presse pour apporter toutes les précisions à ce sujet.

Preuves à l'appui, il a affirmé, à cet égard, que plusieurs médias espagnols étaient représentés à Laâyoune et à Gdeim Izik, en l'occurrence "Antena 3 TV" avec ses envoyés Ascanio Santana Jazael Maria et Torres Robaina Agustin, "Radio Cadena Ser" (Moreno Gudes Santiago Jesus et Marin Roboso Eduardo) et l'agence de presse espagnole "EFE" (Zacarias Garcia Gonzales, Rubio Ezquieta Enrique et Ghanmi Lamine).

Il s'agit également des quotidiens "El Mundo" (Calvo Gomez Erena) et "El Pais" (Cembrero Vasquez Ignacio), et des chaines de télévision "TV Catalunia" (Plandolt Casals Medir et Garcia Maldonado Ruben), "TV Canal Sur" (Gutierrez Bolivar Jorge Roberto et Moreno Bejar Virgilio), et "TV Cuatro/CNN+"(Albeloa Del Moral Edurne, Duran Garcia Jose Antonio et Guterez Perez Lucas Mariano).

Le journaliste Parreno Bernal Antonio et le cameraman Omar Makhlouq de la chaîne de télévision "TVE" ont également séjourné à Laâyoune.

Evoquant les cas des journalistes Beatriz Silvia Garcia Diaz et Javier Sopena, M. Fassi Fihri a fait savoir qu'ils ont passé tout le mois d'août à Laâyoune, jusqu'au 14 novembre, après le démantèlement du camp.

Ils sont entrés sous de fausses identités se faisant passer pour des touristes, a-t-il ajouté.

"Après avoir entendu dire, lors de la première conférence de presse de ce matin, que le Maroc a empêché les journalistes espagnols d'entrer à Laâyoune, durant l'opération du démantèlement du camp, j'ai décidé d'organiser cette rencontre pour apporter toutes les clarifications nécessaires et faire connaître la vérité", a dit le ministre.

S'adressant aux journalistes espagnols et européens, présents lors de ce second point de presse, M. Fassi Fihri a insisté: "vous pouvez les contacter un par un et ils vous diront si oui ou non ils ont été interdits".

"Je n'évoque pas les cas de journalistes d'autres nationalités qui reconnaissent être entrés et repartis de Laâyoune, sans qu'il n'y ait aucun blocus. Il y avait d'autres représentants de médias espagnols qui, déguisés et vêtus d'habit sahraoui, sont rentrés à travers la Mauritanie", a-t-il ajouté, affirmant qu'ils se sont fait passer pour des touristes.

Après le démantèlement du campement de Gdiem Izik, la presse espagnole est devenue une partie prenante et l'adversaire fondamentale du Maroc, a déploré le ministre, ajoutant que cette même presse "a délibérément menti et créé de faux documents qu'elle a exploités, arguant que durant tout le mois d'octobre le camp était fermé. Ce qui est faux".

Et le ministre de s'interroger: "Est-ce qu'il y a blocus lorsque vingt journalistes entrent et séjournent librement à Laâyoune ?", alors même que plusieurs gouvernements, dont le gouvernement espagnol, étaient informés au fur et à mesure de l'évolution de l'affaire du camp de Gdeim Izik.




17:53 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maroc, maghreb-ona, sahara, fassi fihri | |  Facebook |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu